À quel type de manifestation participer pour développer son business ?

Le développement d’une société implique de la faire connaître. La participation à différents types d’événements est l’un des moyens les plus efficaces pour y parvenir, en offrant une visibilité inédite aux produits et services de la société. Les événements dédiés tels que les roadshows (ou tournées commerciales) ne sont évidemment à la portée que de très grandes entreprises à la notoriété déjà établie. En revanche la participation à un événement commercial existant permet de valoriser l’activité de n’importe quelle société et d’en profiter pour acquérir à cette occasion de nouveaux clients. Elle permet en effet de rencontrer des prospects qui ne connaissaient pas forcément la société auparavant : il s’agit d’un puissant vecteur d’acquisition de clientèle, bien adapté à des entreprises qui ne sont pas (encore) très connues du grand public. Découvrons les différents types d’événements existants, et en particulier ceux qui nécessitent le recours à un standiste pour créer un stand approprié…

salon spécialisé

Les salons spécialisés

Le premier salon spécialisé fut probablement le Mondial de l’Automobile, qui s’installa sous la nef du Grand Palais à peine celui achevé, avant de se trouver trop à l’étroit dans cet espace pourtant vaste et de migrer vers la Porte de Versailles. Cet événement désormais biennal reste le plus important en termes d’affluence, avec un million de visiteurs environ à chaque occurrence. La formule a désormais été décliné pour de nombreux univers, depuis la mer (Nautic à Paris) au vin (Vinexpo à Bordeaux, entre autres événements de l’univers viticole) et même plus récemment les jeux vidéos (Paris Game Week à Paris). Le public de tels événements est par définition plus ciblé que pour une manifestation généraliste, ce qui permet à une société bien dans le thème du salon d’être certaine de croiser sur son stand des personnes intéressées. En revanche le nombre de thématiques proposées par de tels événements est limité, et certaines sociétés peuvent ne pas trouver de manifestation au sein de laquelle elles seraient à leur place.

congrès professionnels

Les congrès professionnels

Les congrès sont au contraire des manifestations fermées, ouvertes seulement aux professionnels d’un domaine. La partie exposition s’accompagne généralement d’un cycle de conférences et de présentation. Ces manifestations sont particulièrement adaptées au B2B (Business to Business), c’est-à-dire à des entreprises ne ciblant pas le grand public mais vendant à d’autres entreprises. Par exemple une manifestation destinée à l’aménagement de bureau sera idéale pour une société concevant des mobiliers ou éclairages spécifiquement destinés aux entreprises ! Les consignes données au standiste dans ce cadre privilégieront la sobriété du stand, afin de s’adapter à cette audience différente du grand public.

Les foires expositions

Les foires expositions sont les plus anciennes manifestations, puisque leur origine remonte aux foires du Moyen-Âge qui drainaient déjà une large affluence et de nombreux commerçants à une époque où les déplacements étaient beaucoup plus difficiles que de nos jours ! Ces foires eurent une grande importante jusqu’à la Révolution Française, avant de s’éteindre… et de renaître aux environs de 1900 : la volonté de la IIIe République de développer l’industrie et le commerce fut à l’origine d’un « revival » dont le succès ne devait pas se démentir jusqu’à nos jours. La Foire de Paris, mastodonte du genre qui attire encore aujourd’hui près d’un demi-million de visiteurs, eut ainsi droit au sponsoring officiel avec la création dans son cadre du concours Lépine qui devait son nom au préfet de police de l’époque. Les grandes villes de province suivirent elles aussi, ressuscitant leurs foires passées dès le lendemain de la Première Guerre Mondiale. Ces foires généralistes mêlent des exposants de métiers très divers et attirent un large public, attiré par l’événement autant que par un besoin particulier. L’intérêt de ce type de manifestations est justement la présence de visiteurs curieux venus indépendamment de l’entreprise, qui sont autant de clients potentiels si on sait les accrocher et les intéresser. En revanche la grande fréquentation de ces foires généralistes se traduisent généralement par un moindre taux de transformation en contacts fructueux, le public nombreux étant peu ciblé.

Savoir se faire remarquer dans un salon

De tels événements réunissent au bas mot plusieurs dizaines d’exposants, et même plusieurs centaines pour les plus importants d’entre eux. Il est difficile de surnager dans une telle surabondance, et c’est tout un art de faire bonne impression à des visiteurs souvent trop pressés pour s’arrêter à chaque exposant. L’aide d’un standiste (professionnel de la conception et de la fabrication de stands d’exposition) sera alors la bienvenue pour mettre en valeur son entreprise et ses produits de la meilleure façon possible, en respectant le cahier des charges et les contraintes imposés par les organisateurs de l’événement ! C’est un métier que de concevoir un décor qui respecte la charte de l’entreprise, qui mette en valeur les produits ou services choisis, qui donne une belle impression visuelle et accroche l’attention du visiteur qui passe…

Investir pour se développer

La participation à un événement représente bien évidemment un coût : il faut régler son dû aux organisateurs, défrayer l’indispensable standiste pour sa prestation, organiser la logistique sous-jacente, payer ses équipes parfois en heures supplémentaires, etc. Il ne faut pas cependant voir ces coûts inévitables comme un poste de dépense à réduire à tout prix, mais au contraire comme un investissement pour le développement commercial de l’entreprise. La participation à un événement est l’occasion d’étoffer son carnet de commandes, en procédant directement à des ventes sur place. C’est aussi l’opportunité de découvrir de nouveaux prospects, qui n’achèteront peut-être pas immédiatement mais dans le futur : cet effet de deuxième tour, trop souvent oublié lorsque l’on calcule le ROI (Return On Invest, retour sur investissement), est souvent déterminant dans la rentabilité de l’opération… et dans le développement futur de la société !

Chez allostand, nous aidons les exposants à trouver facilement un standiste. Comment ? En les accompagnant gratuitement dans l’écriture de leur cahier des charges ; en les aidant à comparer les prestataires ; en leur permettant de solliciter jusqu’à 3 standistes correspondant à leurs critères. Pour plus d’information, rendez-vous sur www.allostand.fr

Romain Semptey

Cofondateur @ allostand